Il y avait aussi de profondes vallées, mais qui étaient séparées les unes des autres. Alors j’aperçus tout ce qui venait du ciel. Par ce serment, le soleil et la lune accomplissent chacun leur course périodique, sans jamais s’écarter de la voie qui leur a été tracée. Or, ce temps sera long à venir, c’est le jour du grand jugement. Il leur deviendra impossible de contempler les saints en face ; car la lumière des justes et des élus ne peut être contemplée que du Seigneur des esprits. C’est pourquoi, ô mon fils, lève-toi et implore le Dieu de gloire, car tu es fidèle, et pour qu’il laisse quelques personnes sur la terre, et que les hommes ne périssent pas tous. Je vis tous les grands fleuves, et j’arrivai bientôt au milieu des noires ténèbres ; dans ces lieux où toute chair émigre ; je vis les montagnes de ténèbres qui produisent l’hiver, et l’endroit d’où l’eau s’écoule dans leurs abîmes respectifs. Enoch partit donc, et il dit à Azaziel : Il n’y a plus de paix pour toi, une grande sentence a été prononcée contre toi. La terre privée de ses enfants a élevé sa voix jusqu’aux portes du ciel. Elle décroît ensuite, et elle suit dans sa décroissance la même marche qu’elle avait mise dans sa croissance. Tout meurtre commis par les pasteurs leur est compté. Ah ! Jamais ils n’obtiendront miséricorde, dit le Seigneur des esprits. Après cela j’aperçus des milliers de milliers, des myriades de myriades, et un nombre infini d’hommes, qui se tenaient debout devant le Seigneur des esprits. Et je vis dans le ciel le char de ces étoiles qui tournait sur le monde sans jamais décliner. Quel est ce monde ? Ses yeux sont brillants comme les rayons du soleil, sa figure est illuminée ; il ne parait pas être de moi, mais d’un ange. La lumière du jour habitera en eux, et la splendeur et la gloire les illuminera. Elle était couverte d’arbres issus de la semence dont on a parlé, et une eau en descendait. Malheur à vous, qui élevez à la sueur des autres vos palais ; chacune des pierres qui les composent, chaque partie de ciment qui les assemble est pour vous un péché. Ensuite je vis beaucoup de taureaux nés de ce couple, qui leur ressemblaient et qui les suivaient. Afin qu’elles servissent à la justice de Dieu et qu’elles fissent le supplice mérité de tous ceux qui habitent la terre. Dans ces jours-là, les rois et les puissants de la terre qui auront conquis le monde par la force de leurs bras, seront humiliés. AI��U���~���*#����~1gl Alors j’intérrogeai Raphaël, l’ange qui m’accompagnait, et je lui dit : De qui est cette voix accusatrice qui monte vers le ciel ? Le trône de ta gloire s’élève de toute éternité, et de toute éternité ton nom est sanctifié et glorifié. marchez dans la voie de la justice, évitez la voie de l’iniquité : car tous ceux qui suivront cette voie périront à jamais. Alors ils seront jetés dans les profondeurs d’un feu qui les tourmentera sans cesse ; et ils y resteront toute l’éternité. Les trois premières regardent l’orient ; les trois dernières le nord. 1. C’est lui qui séduisit Eve, et enseigna aux fils des hommes les instruments qui donnent la mort, la cuirasse, le bouclier, le glaive, et tout ce qui peut donner ou faire éviter la mort. Fin de la vision du prophète Enoch. Et je pénétrai dans une vaste habitation dont le pavé était en pierres de cristal. Tous les anges accompliront leur sévère mission, et chercheront à s’effacer devant la majesté suprême ; quant aux fils de la terre, ils seront frappés de stupeur. Alors cette brebis, conduisant les autres brebis avec elle, s’approcha de celles qui s’étaient égarées. du coté de l'écriture : Quel bonheur de retrouver l'écriture de Benoit Minville, il excelle dans la profusion de sentiments , il arrive en un tour de plume à nous happer dans son univers et ce que j'adore par dessus tout, c'est le réalisme qu'il arrive à mettre dans ses romans. Mais je vis bientôt que les brebis commencèrent à errer de nouveau, à suivre diverses routes et à abandonner leur bergerie. Alors les princes se réuniront et conspireront ensemble. Ils mettront leur espérance dans le Fils de l’homme, ils lui adresseront leurs prières, et invoqueront sa miséricorde. Qu’auront-ils, que verront-ils de plus que nous ? Il s’élevait aussi devant lui, un feu d’une grande étendue ; en sorte qu’aucun de ceux qui l’entouraient ne pouvaient en approcher, et des myriades de myriades étaient devant lui. Mais vous, vous avez été créé de purs esprits dès le commencement, vous possèdez une vie éternelle, vous n’êtes point sujets à la mort. Alors je l’intérrogeai sur lui, sur le jugement universel, et je lui dis : Pourquoi les uns sont-ils séparés des autres ? Et voici que le Seigneur des brebis descendit enflammé de colère, et tous ceux qui l’aperçurent s’enfuirent. Et le Seigneur a dit : Voilà ce qu’a décrété ma justice contre les princes, les rois, les puissants, et ceux qui possèdent la terre. Alors, le boeuf blanc, qui avait été fait homme, sortit de l’arche, et avec lui trois taureaux. Le Seigneur de toute sainteté apparaîtra dans sa colère, et viendra juger la terre. Un feu brillant brûlait autour de lui. Voici : Il y avait une autre habitation plus spacieuse que la première, dont toutes les portes étaient ouvertes devant moi, au milieu d’une flamme vibrante. La justice se tenait debout devant lui. Tout rendra témoignage contre vous : les nuages, la neige, la rosée et la pluie ; car à cause de vous, toutes ces créatures resteront suspendues pour ne point vous être utiles. Je lui dis : Quels sont ceux que j’ai vus aux quatre côtés du Seigneur, et dont j’ai entendu et écrit les paroles. I6�؛���`���kx�Ď@A��؅ݦ�Q��vjC����wRZJf�.���77%7i����Hb7�p���n?)--f�. Voici, ils sont morts, et jamais ils ne reverront la lumière ! Et ils diront : Qui nous a donné quelque soulagement à nos maux pour célébrer, pour louer, pour bénir, pour confesser nos péchés et nos crimes en présence de sa gloire ? C’était deux importantes visions. Je t’ai donné la sagesse, à toi, à tes enfants et à ta postérité, afin qu’ils la transmettent, cette sagesse supérieure à toutes leurs pensées, à leur postérité. Voici les anges qui ont transgressé tes commandements ; et ta colère plane sur la chair de l’homme, jusqu’au grand jour du jugement. Les portes du ciel étaient ouvertes et j’en vis sortir les étoiles. J%�'�x���RP�()��M/)�JL/*%�2�a4�L�:�^T Le Seigneur dit ensuite à Michael : Va et annonce le châtiment qui attend Samyaza et tous ceux qui ont participé à ces crimes, qui se sont unis à des femmes, qui se sont souillés par toutes sortes d’impureté. Composé entre la fin du IIIe s. et 164 av. La sagesse est descendue du ciel pour habiter avec les enfants des hommes, mais elle n’a point trouvé de demeure. Là je désirai rester, là mon âme soupira après cette demeure. Alors l’ange Raphaël, qui était avec moi, me répondit : Ceci est l’arbre de la science, dont ont mangé ton vieux père et ta vieille mère ; ses fruits les ont illuminés ; leurs yeux ont été ouverts, et après s’être aperçus qu’ils étaient nus, ils ont été chassés du Paradis terrestre. A quel titre recevriez-vous quelque récompense ? Malheur à vous qui commettez l’iniquité, la fraude et le blasphème ! Tous ses jours, il les passa avec les saints, et avec les vigilants. Et en regardant, je vis l’Ancien des jours assis sur son trône de gloire, et entouré des anges et des saints. Son nom est Beka. Qu’il y reste à jamais, que sa face soit couverte d’un voile épais ; et qu’il ne voie jamais la lumirère. ����Tt�\��0خ����U����]P��ߚDQ����l�5�� Enfin il appela soixante-dix pasteurs et leur donna le soin de veiller sur le troupeau. Il vivra dans le bien et dans la justice, et sa marche s’opérera dans la lumière éternelle ; mais pour le pécheur, il ne marchera que dans les ténèbres. Ils séparera les justes et les saints des méchants, car ce sera pour les premiers des jours de grâce et de salut. Le quatrième vent, le vent du septentrion, se subdivise en trois parties ; l’une est consacrée à l’habitation des hommes, l’autre est occupée par des lacs, des vallées, des forêts, des rivières, des lieux couverts de ténèbres ou de neige ; la troisième enfin, est le paradis. Alors celui qui écrivait le livre, monta et le remit au Seigneur des brebis. Et un homme naquit, et il bâtit un grand navire. Tous les rois, les princes, les puissants, et ceux qui gouvernent sur la terre, se prosterneront devant lui, et l’adoreront. Et vous l’avez dévoilé aux femmes dans les mouvements de votre coeur, et par là vous avez multiplié le mal sur la surface de la terre. Ils voient que chacune des créations de Dieu suit invariablement la voie qui lui est tracée. Là aussi mes yeux aperçurent tous les pécheurs qui ont repoussé et nié le Seigneur de gloire, et qui en ont été repoussés. Et ils commencèrent à se mordre les uns les autres ; et le boeuf blanc, qui était né parmi eux, engendra un onagre et un boeuf blanc, et ensuite plusieurs onagres. Et plein de frayeur. Son visage était terrible ; son aspect brillant et magnifique. Et Uriel, un des saints anges qui étaient avec moi, me répondit : Cette vallée est maudite d’une malédiction éternelle. Malheur à vous pécheurs ! Enthousiasmé, il fait part de sa découverte au reste du monde. Uriel est l’ange que le Seigneur de gloire a préposé à toutes les étoiles. Aussi huit années lunaires sont-elles plus courtes que huit années solaires de quatre-vingts jours. Ils ne périssent que par leur trop grande science. Or, le soleil passe à l’orient comme à l’occident par la cinquième porte. Là se gardent les trésors des tonnerres et l’éclat de la foudre. Et il me dit : << O Enoch, regarde ce livre qui est descendu des cieux ; lis ce qui y est contenu, et cherche à comprendre tout ce qu’il contient. N’est-ce pas lui qui en a posé les limites, et tracé les rivages ? Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout ; c’est pourquoi la puissance me dévore. Toutes leurs lois, toutes leurs influences bonnes ou mauvaises, je te les ai expliquées, ô mon fils Mathusala ! Et j’aperçus dans ma vision les corbeaux qui s’abattaient sur ces agneaux. Puis dévoile-lui le grand cataclysme qui doit faire périr tous les hommes ; car les eaux du déluge se répandront sur la face de la terre, et toute créature sera détruite. Car la vie sera plantée dans le saint lieu, du côté du septentrion, vers la demeure du Roi éternel. Leurs parfums étaient délicieux, leurs formes variées et élégantes. C’est ici, ajouta-t-il, la prison des anges ; et ils y seront renfermés à jamais ! Après cela ils seront frappés de stupeur et d’effroi à cause du jugement porté sur eux, en punition des révélations qu’ils ont faites aux habitants de la terre. Et je vis le Seigneur de ces brebis vivre avec elles, et leur fournir les eaux nécessaires. Après cela, j’aperçus une autre armée de chars, et ces chars étaient pleins de guerriers. Quand je m’éveillai, je me rendis auprès d’eux. Alors celui-ci se leva, et s’enfuit de devant la face du premier bélier. Je poursuis avec le travail sur notre projet Contes de l’année. Et les justes qui sont au milieu de vous seront en ces jours la risée des pécheurs et des impies. Alors le jour est encore augmenté d’une partie, en sorte que le jour a onze parties ; la nuit décroît et n’en a que sept. Alors le soleil s’avance vers l’orient en passant la sixième porte, et il se lève et se couche en passant par cette porte pendant trente jours. On vous croira perdus, et on gémira et l’on pleurera. Le monstre mâle se nomme Behemoth ; il roule dans un désert invisible ses replis tortueux. Les brebis étaient enfermées dans la maison, qui avait peine à les contenir toutes. Mais quand viendront le jour et les puissances, le châtiment et le jugement que le Seigneur des esprits a préparés pour ceux qui s’inclinent devant le jugement de la justice et pour ceux qui nient le jugement de la justice et pour ceux qui prononcent son nom en vain : Ce jour sera pour les élus un jour d’alliance, pour les pécheurs un jour de châtiment. Il y en avait trois à l’orient, et d’autant plus inébranlables, qu’elles étaient l’une sur l’autre ; et il y en avait trois au midi, également inébranlables. Les pierres dont elles étaient formées étaient belles et étincelantes ; elles brillent et rayonnent à la vue, et leur surface est polie. Et aucun ange ne les précédera, car aucun d’eux n’a reçu ce pouvoir. Et les ânes vendirent la brebis à des loups. Ce bélier commença en effet à frapper de ses cornes les chiens, les renards et les sangliers, et à les exterminer tous. Je regardai encore, et voici que les fontaines de la terre se répandaient sur la terre dans ce village. Et je regardai jusqu’à ce que vinrent les pasteurs, les aigles, les milans et les vautours. Déjà les anges élèvent des prisons ; et dès qu’ils auront terminé cette tâche, j’étendrai ma main, et je te conserverai. Et maintenant, laissez-moi, mes enfants, vous tracer les sentiers de la justice et ceux de l’iniquité. Là je vis les premiers pères, les saints qui habitaient dans ces beaux lieux pour l’éternité. Les jours des pécheurs ne seront point complets. depuis le père et le maître bienveillant des dieux. Sachez donc que vous êtes destinés au jour de la justice ; n’espèrez pas vivre après avoir été des pécheurs ; vous mourrez, car vous n’avez pas profité du prix de la rédemption. Les pécheurs s’évanouiront et seront exterminés de la face de la terre, et ceux qui les ont séduits seront entourés de chaînes à tout jamais. Mon fils, la catastrophe viendra du ciel sur la terre ; et ce sera une grande ruine. Mais je placerai un signe dans le ciel, et il sera un témoin entre eux et moi, pour l’éternité, pour tout le temps que durera le ciel et la terre. Et je remarquai comment trente-sept pasteurs reprirent soin du troupeau jusqu’à ce que chacun disparût à son tour, comme les premiers. Ne pensez pas et ne dites pas : Mon crime est caché, mon pêché n’est connu de personne ; car, dans le ciel, on note exactement devant le Très-Haut tout ce qui se fait sur la terre et. Ensuite sortit une génisse, et avec elle deux jeunes veaux, dont l’un était noir et l’autre rouge. Dans ses jugements, il ne fait point acception de personne ; et voici que nous sommes repoussés loin de sa présence, à cause de nos mauvaise oeuvres. Et je vis comment ces pasteurs gouvernaient le troupeau chacun son temps. Voici la première loi des luminaires. Et elle commança à les frapper ; et elles étaient épouvantées en sa présence. Revient par celle qu’il avait fuie d’abord pendant trente jours, se levant et se couchant aux deux portes correspondantes. Et il y avait encore en ce lieu, dominant tous ces arbres, une élévation vers l’orient, qui n’était pas éloignée. Et toutes les bêtes sauvages, tous les oiseaux du ciel s’inclinèrent devant les brebis qui restaient et les adorèrent, leur adressèrent des prières, en leur obéissant en toutes choses. Il n’avait besoin ni de conseil, ni d’assistance, et les saints qui formaient sa cour, ne le quittaient ni jour ni nuit. Je vis toutes ces merveilles, aussi bien que le jardin des justes. Dont la taille avait trois cent coudées. Ensuite, je m’avançai vers les confins de la terre ; là, je vis de grandes bêtes, d’apparances diverses, des oiseaux différents de formes et d’aspect, et doués de voix différentes. Tu domines sur tout, et rien ne peut se soustraire à ton autorité. Je t’ai fait voir le cours de tous les globes lumineux qui président aux saisons, aux différents temps de l’année, et leurs diverses influences, produisant les mois, les semaines et les jours. Le pêché ne vient point d’en haut ; mais les hommes ont trouvé le secret de faire le mal ; mais malheur à ceux qui le commettent ! J.-C.. - Constituait une partie du premier livre d'Hénoch dans Mais dans ces jours, bienheureux seront ceux qui auront reçu la parole de sagesse, qui auront cherché et suivi les voies du Très-Haut, qui auront marché dans les sentiers de la justice, et non pas dans les routes de l’impiété. Ils te supplieront, mais leurs prières n’obtiendront rien pour eux ; et c’est en vain qu’ils espèreront pour leurs enfants la vie éternelle, et même une vie de cinq cents années. Ne commettez donc plus l’impiété, ni le mensonge ; ne faussez plus la vérité, ne vous élevez plus contre la parole du Saint et du Puissant. Tous les arbres deviennent fertiles, les feuilles poussent, la moisson réjouit le laboureur, la rose et toutes les fleurs embellissent la campagne, et les arbres morts dans l’hiver se dessèchent. Voici ce que Dieu dit : Quand ils étaient persécutés par les méchants, couverts d’opprobes et d’injures, ils ne cessaient de me louer. J%����Eֿ����F�U��Eֿ����Fɫhs��d�kzAP)(iYE�zrd��pR9(R�4���8�x6 $�����bG�j��$a�E��PyIm����4Ή�PE(YXۮdQl�B�(T*/�g�U^϶+$�B�d�m���ŐZ� ������Ŷ��fp���PE-�j۶�Wʫ!�@A�i-�y�m���f~�I%QZe�mZ���t���Wޛm)/�7�%��Z��m)���eŠ Myme��6�DI���d �T^>����-�U�h[��Ѷ�DI���d)n�)����9�E��Py=nfc����E� Et il me prit, et il me fit pencher jusqu’à la porte. Tels sont ces deux grands luminaires, dont les orbites sont comme les orbitres du ciel, et dont les dimensions sont égales. Pendant tout le temps que la lune progresse dans sa lumière, elle s’avance devant le soleil, jusqu’à ce qu’au bout de quatorze jours sa lumière devienne pleine dans le ciel. Tous ces anges conserveront et béniront le nom du Seigneur des esprits. Et ses descendants enfanteront sur la terre des géants, non pas nés de l’esprit, mais de la chair. Désormais plus de miséricorde pour eux de la part du Seigneur, car avec le temps de la vie, le temps de la clémence aura passé. Ils sortent par la porte de l’occident, après avoir éclairé le septentrion, et reviennent dans le ciel par la porte de l’orient. Azazyel enseigna encore aux hommes à faire des épées, des couteaux, des boucliers, des cuirasses et des miroirs ; il leur apprit la fabrication des bracelets et des ornements, l’usage de la peinture, l’art de se peindre les sourcils, d’employer les pierres précieuses, et toute espèce de teintures, de sorte que le monde fut corrompu. Je vis le lieu de leur origine, l’endroit d’où ils s’échappent, pour aller se rassasier de la poussière de la terre. Je vis aussi donner une grande épée aux brebis, qui poursuivaient à leur tour les bêtes sauvages, et les exterminaient. Car la justice et l’équité doivent refleurir avec la joie pour des temps sans fin. Là je vis encore une montagne sacrée, et au-dessous, sur le flanc oriental, une eau qui coulait vers le midi. C’est par eux que l’été se forme en la terre quand ces portes s’ouvrent aux époques fixées ; d’elles aussi s’échappent les vents et les esprits de la rosée, quand les fenêtres aux extrémités du ciel s’ouvrent aux époques fixées par la volonté divine. Dans ces jours je vis des anges qui tenaient de longues cordes, et qui, portés sur leurs ailes légères, volaient vers le septentrion. Enfin le soleil se décline, en sorte que le jour diminue pendant que la nuit augmente. Je vis aussi le feu ardent qui brûlait sur les montagnes. Et nous voici au dernier ! Quant au Seigneur, du haut de son trône, il voit toutes les créatures et les juge en souverain. L’eau s’écoulait vers la montagne, du côté de sa partie occidentale ; au-dessous s’élevait une autre montagne. Malheur à vous, qui aimez l’iniquité. Dès que j’en fus rapproché, j’aperçus sept brillantes montagnes, dont l’une était distincte de l’autre. Voilà pourquoi je leur ai donné des femmes, afin qu’ils puissent cohabiter avec elles, engendrer des enfants qui perpétuent leur race sur la terre. Paix à vous, enfants de justice, joie et félicité. Dans les jours de trouble, tous les maux fondront sur les pécheurs, mais les justes triompheront au nom du Seigneur des esprits. Ensuite, pendant la septième semaine, il sortira une race perverse, dont les oeuvres nombreuses seront des oeuvres d’iniquité. Sa lumière éclaire sept parties de la lune, mais leurs dimensions à toutes deux sont égales. Les troupeaux vont à leurs pâturages, et les brebis mettent bas. 150heures maximum de course dans les Alpes italiennes. Cet enfant qui vous est né survivra seul à ce grand cataclysme avec ses trois fils. Enfin il se lève par la quatrième pendant trente et un jours, et se couche à l’occident. Et le Seigneur des brebis se réjouissait à la vue de tous ces veaux. Et le Seigneur des esprits siégeait sur son trône de gloire. Que le mal en soit banni à jamais. Il me répondit : C’est la voix de l’esprit d’Abel, qui a été tué par son frère Caïn, et qui l’accusera jusqu’à ce que sa race soit exterminée de dessus la face de la terre. Les justes demeureront dans la lumière du soleil, et les élus dans la lumière de la vie éternelle, de cette vie dont les jours n’ont point de déclin ; les jours des saints ne seront point comptés ; ils ont cherché la lumière, ils ont trouvé la justice du Seigneur des esprits. Car la miséricorde du Seigneur des esprits est grande, grande est sa patience, et il a révélé ses oeuvres, sa puissance, et tout ce qu’il est aux saints et aux élus, au nom du Seigneur des esprits. Les jours soumis à leur influence sont au nombre de quatre-vingt-onze. Je tombai en extase, et je vis dans une vision, la punition dont je devais annoncer la triste nouvelle aux enfants des cieux, et les réprimander. C’est pourquoi, lorsque l’iniquité, le péché, le blasphème, la tyranie, toute espèce de mal, en un mot, se sera accru sur la terre ; quand la désobéissance, l’iniquité et l’impunité auront prévalu, alors viendra du ciel un supplice épouvantable. Et ils commencèrent à se jeter sur les oiseaux, les bêtes, les reptiles, les poissons, pour se rassasier de leur chair et se désaltérer de leur sang. Car je vous l’annonce : la persécution régnera un jour sur la terre ; mais à la fin, Dieu en fera une grande justice ; quand l’iniquité sera consommée, elle sera extirpée jusque dans sa racine. Et voici ; je les vis enchaînés et debout devant lui. Quant à vous, ô justes, je vous jure que dans le ciel les anges rappellent devant le trône du Tout-Puissant votre justice, et vos noms sont écrits devant le Très-Haut. 102.Et je fus bien chagrin de l’incendie de cette tour, et de la ruine de la bergerie. Et leurs yeux étaient ouverts, et elles contemplaient le Bon, et il n’en était pas une parmi elles qui ne l’aperçût. Là je vis les réceptacles d’où sortent les vents en se séparant ; les trésors de la grêle, les trésors de la neige, les trésors des nuages, et cette même nuée qui, avant la création du monde, planait sur la surface de la terre. (Une coudée = entre 44cm et 52cm) 13. Et je me tenais debout, considérant comment cette antique bergerie fut détruite ; mais auparavant on en avait enlevé les colonnes, l’ivoire et toutes les richesse qu’elle renfermait, et on les avait amoncelées dans un lieu situé à l’orient. De ce trône puissant, s’échappaient des torrents de flammes. Puis les anges des châtiments célestes les saisiront, et la vengeance de Dieu s’appesantira sur ceux qui ont persécuté ses enfants et ses saints. De la dernière, du côté du midi, l’aridité, la destruction, la sécheresse et la mort. Leur sommet s’élevait jusqu’au ciel, comme le trône de Dieu ; il était d’albâtre, et, dans sa partie supérieure, de saphir. Que votre esprit ne s’afflige point pour ce qui doit vous arriver. Livre des géants Langue : Araméen d'empire (700-300 BCE) Genre ou forme de l’œuvre : Œuvres textuelles Note : Écrit apocryphe juif perdu dont des fragments en araméen ont été retrouvés à Qumram. Ainsi, désormais, vous ne monterez plus au ciel ; et sur terre, vous vous serez enchaînés aussi longtemps qu’existera le monde lui-même. Aussi, au jour de la douleur et de l’effroi, il ne nous sauvera pas, et nous ne trouverons point de repos. Car ces eaux, en donnant la vie aux esprits des anges, donneront la mort à leur corps. Et je m’écriai encore à cette vue : Quel lieu terrible ! parce que vous aurez la récompense qui méritent vos oeuvres. Jusqu’aujourd’hui, c’était le temps de sa miséricorde et il a été miséricordieux et patient envers les habitants de la terre. Et quand sa parole s’élèvera contre vous, ne tremblerez-vous pas, ne serez-vous par épouvantés ? Ils leur ont découvert les crimes les plus abominables. Alors leurs visages seront remplis de ténèbres et de confusion en présence du Fils de l’homme ; et ils seront repoussés loin de lui, car devant lui le glaive de la justice se dressera pour les exterminer. Ne manque donc pas d’écrire combien de brebis ils auront fait périr de leur propre autorité, combien ils en auront livré au supplice, afin que ce compte soit contre eux un témoignage, que je sache tout ce qu’ils auront fait ; s’ils ont exécuté mes ordres, ou s’ils ont négligé de les accomplir. Maintenant, écoutez le mystère qui vous concerne : Beaucoup de pécheurs corrompront et fausseront la parole de la vérité. Et je vis le Seigneur de ces brebis au milieu d’elles, et son visage était sévère et terrible. Lorsque la lune se lève, elle apparaît dans le ciel ; et elle est éclairée par la moitié de la septième partie de la lune. J’appris en même temps leurs noms, parce que les anges qui étaient avec moi me les expliquaient, m’en révélant tous les mystères. Ce livre constitue un carnet de voyage, à l’imitation de ceux … Dans ce jour, les saints qui habitent au-dessus des cieux se rassembleront, et d’une voix unanime, ils prieront, ils supplieront, ils célébreront, ils loueront, ils exalteront le nom du Seigneur des esprits, à cause du sang des justes, répandu pour lui ; et ces prières des justes s’élèveront incessamment vers le trône du Seigneur des esprits, afin qu’il leur rende enfin justice, et que sa patience pour les méchants ne soit point éternelle. Ils adoreront les pierres, les images d’or, d’argent et de bois, les esprits immondes, les démons et toutes les idoles des temples ; mais ils n’en obtiendront aucun secours. Mais vous pleurerez, et vous supplierez en silence. de bons sentiments, un rêve sur terre…le monde des Derniers Géants. En ce jour-là, les prières des saints monteront de la terre jusqu’au pied du trône du Seigneur des esprits. <
Model Sac à Main 2020, Reconstitution 14 18, Plage Privée Sousse, Caméra Gopro Fnac, Airbnb Paris 15, Rennes Bordeaux Match En Direct, Mémorial Acte Restaurant, Build Heal Paladin, Piste Cyclable Bayeux, Citation Sur Letat Et La Liberté, Citation été Instagram,